Le nouveau DJI Spark est le drone le plus petit, le plus économique et le simple d'utilisation jamais créé par le leader mondial. Il embarque beaucoup de fonctions intelligentes appréciées sur le DJI Mavic Pro.

Contrairement à beaucoup d'autres drones, avec le DJI Spark pas besoin d'être un pilote averti : sa technologie de reconnaissance de gestes le rend particulièrement intuitif. DJI a également intégré de nouvelles prises de vue automatiques.

Le DJI Spark est donc fait pour tous ceux qui veulent capturer facilement des belles images et vidéos aériennes de leur quotidien.

Le DJI Spark répond à vos gestes

Toutes les fonctions de reconnaissance gestuelle sont une grande première pour DJI et pour les drones grand public. Que vous aimiez ou non le pilotage de drone, vous apprécierez la facilité apportée par toutes ces commandes automatiques. Tel un jedi, commandez votre drone d'un simple déplacement de main.

DJI Spark : détection de visage

Pour commencer, vous faîtes décoller le Spark depuis la paume de votre main. Concrètement, vous prenez le drone dans votre main, le positionnez face à vous, et vous l'allumez. Dès qu'il détecte un visage, les voyants passent au vert et les moteurs s'enclenchent. Le DJI Spark décolle doucement de votre paume.

Drone DJI décollage à la main
Rien de plus facile que de faire décoller le DJI Spark

Si faire tourner 4 lames à pleine vitesse depuis votre main ne vous rassure pas, commencez à utiliser le Spark avec ses protections d'hélices incluse dans le bundle.

Protection d'hélices du DJ Spark
Par sécurité, mieux vaut débuter avec les protections d'hélices.

Le drone suit aussi votre bras pour se positionner. Vous tendez votre bras vers le DJI Saprk, paume face au drone : après un court instant (une seconde environ) les voyants vert indiquent qu'il vous suit. Vous pouvez alors lui demander de monter, de descendre, de s'éloigner ou de se rapprocher. Tournez sur vous-même en gardant le bras tendu et il vous suivra, toujours face à vous.

Système de reconnaissance PalmControl sur le DJI Spark
Le bras tendu, vous contrôler le drone

D'un simple gest, vous pouvez ensuite demander au DJI Spark de vous suivre. Restez proche du drone et agitez votre main. Il décrypte alors l'instruction et s'éloigne à 3 mètres de vous, prêt à vous suivre dans vos déplacements.

Il comprend aussi si vous lui demandez un selfie. Placez vos mains au niveau du visage en formant un cadre, et attendez les trois secondes de compte à rebours. Ça y est : c'est dans la boite.

Demande de selfie au drone DJI Spark
Avec vos mains en forme de cadre, le DJI Spark comprend qu'il doit vous prendre en photo

En formant un Y avec vos bras, le DJI Spark se rapprochera à 1,2 mètres de vous, à 1,5 mètre de hauteur.

Le rappel facile du drone DJI Spark
Pour rappeler le drone, formez un Y avec vos bras

Lorsque vous avez fini de profiter de votre drone, tendez la paume en-dessous de lui et il y atterrira tranquillement.

Atterrissage du DJI Spark
L’atterrissage est tout aussi facile que le décollage

Les modes intelligents pour des plans professionnels

Quickshot, TapFly et ActiveTrack : voilà les modes intelligents DJI. Ils vous facilitent la vie avec des manœuvres préconfigurées ou en vous suivant à distance. Pour lancer chacun de ces plans, vous devez utiliser l'application DJI GO 4.

Le drone n'a pas besoin d'être très haut : au moins 1,5 mètres de hauteur pour Quickshot et ActiveTrack, et 1 mètre seulement pour TapFly.

Drone rouge DJI Spark

Le DJI Spark propose d'abord 4 plans vidéos préconfigurés, appelés Quickshot : fusée, dronie, cercle et spirale.

Vous obtenez de courtes vidéos de 10 secondes qui seraient difficiles à réaliser parfaitement sans une bonne expérience du pilotage de drone. Les voici par ordre de difficulté, si jamais vous aviez eu à les piloter via votre smartphone ou la télécommande DJI.

1. En mode “Fusée”, le drone s'élève avec la caméra pointée vers le bas. Ce plan est relativement simple à réaliser manuellement.

quickshot fusée sur le DJI Spark

2. Avec le plan “Dronie”, le DJI Spark s'éloigne et gagne en altitude, en restant fixé sur vous.

3. Si vous lancez le plan “Cercle”, le drone tourne autour de vous. Cette manœuvre est déjà beaucoup plus complexe à réaliser par soi-même.

4. Plus difficile encore à piloter manuellement, la “Spirale” vole autour de vous en s'éloignant progressivement et en s'élevant.

mode spirale du DJI Spark

Deux modes TapFly s'ajoutent à la liste des manœuvres automatiques. Là aussi, vous les lancer depuis votre smartphone. En mode “Direction“, le Spark se dirige là où vous lui avez demandé. Le mode “Destination” est un peu différent car le drone garde une altitude constante. Dans les deux cas, il vous suffit de pointer la direction en tapant sur l'écran du téléphone. Le drone DJI se charge alors de filer droit et d'éviter les obstacle.

drone DJI Spark en plein vol automatisé

La fonction ActiveTrack est particulièrement intéressante pour les sportifs. Vous définissez une cible mouvante que le drone doit suivre. Spark reconnait automatiquement si vous lui demandez de suivre un humain, un animal, un vélo ou un autre véhicule. Selon le type de cible, il utilise une stratégie de suivi différente pour la garder au centre de la vidéo.

Suivi à distance par drone
En mode ActiveTrack, le drone vous cible et vous suit.

Le premier mode ActiveTrack est “Trace“. Le DJI Spark garde une distance constante avec vous. Avec le joystick vous pouvez aussi lui demander de tourner autour du sujet. En mode “Profile“, il garde la même distance et le même angle de vue. Si vous tournez, Spark s'adapte pour conserver votre profil. La détection d'obstacle est désactivée dans ce dernier mode donc il vaut mieux privilégier les grands espaces complètement ouverts.

Poids, taille et prix au minimum ?

Le DJI Spark est le premier “mini-drone” de la marque. Il pèse seulement 300g et mesure 14,3cm de long et de large, pour 5,5cm de haut. Avec un format aussi léger et compact, vous l’emmènerez partout. C'est bien là l'objectif de DJI.

DJI Spark en couleur rouge
Une petite taille au regard des nombreuses fonctionnalités embarquées

Le modèle DJI le plus “proche” du Spark est le DJI Mavic Pro, le drone phare de la marque. Malheureusement, ce dernier coûte près de 1200€. Le DJI Spark, lui, coûte 600€, ce qui reste bien sûr une grosse somme. Pour autant, cela reste un bon rapport qualité/prix si l'on met en regard toutes les fonctions intelligentes qu'il intègre, avec la caution de la marque DJI. À la fin de cet article nous comparerons un peu plus ces deux drones.

DJI Spark blanc
Le DJI Spark, petit frère du DJI Mavic Pro

Le pack à 600€ contient le drone, deux kits d'hélices, une boîte de rangement, une batterie et son chargeur. Cela peut suffire pour se lancer mais un deuxième pack à 800€ existe aussi : le Bundle Fly More. Il ajoute plusieurs accessoires qui permettent d'utiliser pleinement le DJI Spark : les protections d'hélices, un kit d'hélices repliables à démontage rapide, une batterie supplémentaire, un sac bandoulière (aussi compatible avec le DJI Mavic Pro), une station de recharge et la télécommande Spark. On le verra, ce dernier accessoire est essentiel.

Les premières livraisons de DJI Spark ont commencées le 15 juin. Le meilleur tarif du moment est sur Tomtop : avec le code promo TTSPARK le DJI Spark est à 514,79€, livraison incluse. Cela fait une belle de réduction de 85€.

DJI Spark en promotion

Si vous préférez le commander depuis le site officiel DJI, voici le lien :

Site officiel DJI

L'appareil se veut fun à utiliser et cela se retrouve aussi dans les 5 couleurs disponibles. Le DJI Spark se décline en bleu, jaune, rouge, blanc et vert.

gimbal de stabilisation du DJI Spark jaune
Le DJI Spark jaune, avec sa nacelle pour stabiliser la caméra

La détection d'obstacle

La détection d'obstacle est un arguments phare des drones DJI. Si vous avez déjà piloté un drone, vous savez probablement à quel point cette fonction est importante. On a vite fait de mal juger le parcours du drone, sa hauteurs et sa vitesse face à un arbre, un mur ou tout autre obstacle.

Le DJI Spark évite les accidents à 5 mètres de distance devant lui. Pour réussir cela, son système utilise 3 éléments lors du vol : sa caméra, un système de détection 3D (un module infrarouge) et un autre pour calculer précisément l'inertie de l'appareil. Cet ensemble de capteurs et de processeurs permet aussi au Spark de rester stable en vol stationnaire jusqu'à 30 mètres.

Détection d'obstacle DJI
Avec son système de détection, le drone DJI évite les objets à 5 mètres devant lui.

Le mode Return-To-Home utilise aussi la détection des obstacles. Si votre drone perd la connexion ou s'il ne lui reste plus beaucoup de batterie, il retourne à son point de départ en prenant soin de contourner les arbres sur son chemin. Là où Spark impressionne encore, c'est qu'il prend même soin de choisir la zone d’atterrissage. Au moment du décollage, il aura pris quelques photos à la verticale, de façon à revenir au point exact où vous aviez posé le drone avant son envol.

capteur DJI Spark
Le DJI Spark utilise ses capteurs pour atterrir au bon endroit

Avec le mode sport, c'est vous le pilote

Il existe deux modes de pilotage sur le DJI Spark.

Le premier est le mode Position (P). Dans ce mode, de nombreuses fonctions décrites plus haut sont possibles : détection des obstacles, Quickshot, TapFly et ActiveTrack. Avec la détection d'obstacle activée, la vitesse du drone est limitée à 3 mètres par secondes soit 10,8km/h. Si vous la désactivée, vous pouvez monter à 21,6km/h.

Le mode Position vous donne aussi accès à la fonction Tripod. La vitesse y est limitée à 3,6km/h. Le drone ultra-stable et les commandes peu sensibles permettent ainsi de placer précisément le DJI Spark.

Drone rouge DJI Spark

Pour exploiter toute la vivacité du DJI Spark, il faut passer en mode Sport (S), uniquement disponible si vous connectez la télécommande Spark.

Télécommande DJI Spark
Le DJI Spark a une télécommande spéciale.

En mode Sport, le drone répond alors de manière beaucoup plus sensible aux commandes : les petits mouvements de joystick provoquent des déplacements plus grands et plus rapides qu'en mode Position.

La vitesse maximum passe à 50km/h (s'il n'y a aucun vent) et il peut monter de 3 mètres par seconde.

Attention, sachez qu'avec le mode Sport il n'y a que vous aux commandes. Tous les modes intelligents sont désactivés et la détection d'obstacle ne fonctionne plus.

Une nouvelle télécommande pour le DJI Spark

Parlons de la télécommande, justement. Elle n'est pas incluse dans le pack de base. Vous pouvez soit l'acheter dans un pack complet à 799€, ou l'acheter plus tard pour 179€.

Le DJI Spark et sa télécommande
Le mode Sport s'active avec le bouton central de la télécommande.

Cependant, je vous recommande fortement d'investir dans cet accessoire. Sans elle, vous serez limité à une portée de 100 mètres avec votre téléphone. Si cela est généralement suffisant lorsque l'on débute tranquillement, il vous viendra ensuite l'envie d'aller explorer plus loin, pour obtenir des plans aériens bien plus impressionnants.

La télécommande du DJI Spark vous donne une portée de 2km pour contrôler le drone. Pour transmettre le signal, DJI utilise un tout nouveau système de wifi amplifié. En la synchronisant avec votre smartphone maintenu par deux pinces, vous recevez un retour vidéo en 720p. La télécommande vous donne aussi une meilleure sensation de contrôle.

Télécommande DJI Spark

La télécommande ne sert pas seulement à piloter le drone. Vous avez aussi un accès direct à de nombreuses fonctions grâce aux boutons :

  • Return-To-Home (RTH)
  • Freinage d'urgence
  • Changement de mode de pilotage : Position ou Sport
  • Contrôle de l'orientation de la nacelle
  • Enregistrement vidéo
  • Prise de photo

Un dernier bouton est paramétrable pour mieux répondre à vos besoins. Il se configure via l'application DJI Go 4.

Fonctions télécommande DJI Spark
La télécommande donne un accès direct à certaines fonctions

L'application DJI Go 4 pour une édition et un partage rapide

Que vous utilisez ou non la télécommande, l'appli DJI GO 4 est indispensable. Elle est disponible sur Android et sur iPhone.

Son premier rôle est de contrôler le DJI Spark lorsque vous n'avez pas la télécommande. Les deux joysticks sont virtuels et apparaissent au milieu de l'écran. Dans les paramètres vous avez le choix entre trois modes de contrôle qui changent la fonction de chaque joystick.

Joystick DJI GO4 DJI Spark
Le DJI Spark se commande par joystick virtuel

C'est encore via l'application DJI que vous lancerez tous les modes ActiveTrack, QuickShot et TapFly.

L'autre grande fonction de l'appli DJI GO 4 est d'éditer facilement vos photos et vos vidéos. Après avoir sélectionné toutes les séquences à ajouter à votre montage, vous corrigez chaque vidéo : vitesse,contraste, luminosité, saturation, flouté, volume de la vidéo et de la musique de fond. L'application DJI GO 4 intègre déjà une multitude de bandes son à ajouter à votre clip. Entre chaque vidéo, vous personnalisez la transition. Enfin, de nombreux filtres vous permettent de choisir le style graphique de votre montage.

montage vidéo faacile dans l'application DJI GO4
Une fois finalisée, la vidéo est disponible pour un partage immédiat sur les réseaux sociaux.

Et la qualité vidéo ?

Pour la stabilisation et le contrôle de la caméra, le DJI Spark utilise une nacelle à deux axes. Cette gimbal neutralise une partie des vibrations, ce qui rend les images plus nettes.

DJI Spark bleu : stabilisation vidéo
La nacelle (gimbal) stabilise mécaniquement les vidéos

La nacelle vous permet de faire bouger la caméra vers le bas entre 0° et -85°. Dans le mode Follow, l'angle de la caméra reste fixe. Le mode FPV, lui, se synchronise avec les mouvements du drone pour vous faire vivre une expérience de vol à la première personne.

La caméra embarque un capteur CMOS 1/2.3″ de 12 MP. La résolution maximale est de 1080p à 30 images par secondes, en format MP4. C'est bien moins que la plupart des drones DJI, mais bien assez pour obtenir de belles images avec un drone aussi convivial que le DJI Spark.

caméra full HD DJI Spark
La caméra filme en full HD

Deux nouveaux modes photos font leur apparition : Pano et ShallowFocus. Avec Pano, le Spark se déplace à l'horizontal ou à la verticale et prend plusieurs photos, pour créer des panorama en paysage ou portrait. Le mode ShallowFocus s'occupe de flouter la zone avant et après le sujet.

DJI Spark ShallowFocus
ShallowFocus fait le focus sur le sujet et floute les autres zones

Immersion totale avec les DJI Goggles

Les Goggles sont les lunettes FPV de la marque DJI.

Lunettes FPV pour DJI Spark
Vous pourrez utiliser les lunettes FPV DJI avec le Spark

Plusieurs drones de la marque sont déjà compatibles avec les DJI Goggles mais jusqu'à présent, seul le DJI Mavic Pro en exploitait toutes les fonctionnalités. Il s'avère que lors d'une future mise à jour, le DJI Spark sera pleinement compatible avec les Goggles.

DJI Goggles : lunette FPV

Pour commencer, les lunettes combinent deux écrans pour atteindre une résolution de 3840 x 1080 pixels avec une vue à 190°. Le Spark n'utilisera pas totalement cette haute qualité puisque le retour vidéo se fait à 720p. Pour autant, la vision HD devrait rester très agréable.

À l'écran, vous retrouvez un grand nombre d'information sur le vol. Cela va du niveau de batterie aux messages d'alertes, en passant par les données vitesse et le statut de détection d'obstacle.

Les DJI Goggles permettent deux types de contrôle du drone par mouvement de tête (Head Tracking). Le mode Flight fait tourner le drone et permet d'incliner la nacelle. De son côté, le mode nacelle permet de contrôler cette dernière, sans jouer sur le vol du drone. On verra concrètement comment DJI met en place tout cela. Une différence majeure entre le Spark et le Mavic Pro est sa nacelle, qui utilise deux axes au lieu de 3. Avec le mode nacelle, les Goggles ne permettront donc pas de regarder à gauche ou à droite comme on le fait aujourd'hui avec le Mavic.

À lire aussi : DJI Goggles, prenez le contrôle de votre drone avec ces lunettes FPV

Restez dans la légalité avec DJI GEO

Si vous ne le savez pas encore, le vol de drone est limité voir interdit dans certaines zones. Pour vous faciliter la tâche, DJI GEO (Geospatial Environnement Online) vous alertera si vous êtes dans une zone d'avertissement (ex: une réserve naturelle), une zone d'autorisation (ex: un club de modélisme près d'un aéroport) ou une zone interdite.

Drone et sécurité
Avec DJI GEO il est plus facile de rester dans la légalité avec les 3 types d'alertes.

Une autonomie de 16 minutes

Oui, 16 minutes seulement. Vous avez probablement observé que l'autonomie sur les modèles milieu et haut de gamme se situe généralement autour de 25 minutes. 30 minutes pour les meilleurs.

Pour autant, il faut réaliser à quel point le DJI Spark est petit et compact. Sa batterie de 1480 mAh ne peut pas rivaliser avec celle des plus grands modèles. C'est une affaire de compromis.

Pour une charge complète, comptez 1h20. Si vous avez besoin de plus d'autonomie, vous pouvez acheter une deuxième batterie, incluse dans le pack à 800€. Sinon, elles sont vendus séparément à 60€ sur le site DJI.

La télécommande, elle, tiendra 2,5 heures au maximum. De quoi se faire entre près de 9 vols complets.

Le DJI Spark face aux autres drones

DJI Spark versus DJI Mavic Pro

Que vaut le nouveau venu face à son grand frère, star des drones DJI ?

DJI Spark versus DJI Mavic pro
Le DJI Mavic Pro a-t-il du souci à se faire ?

Les avantages du DJI Spark vs DJI Mavic Pro:

  • son prix deux fois moins élevé
  • son poids (300g contre 734g)
  • ses 4 modes Quickshots

Les avantages du DJI MAvic Pro vs DJI Spark :

  • sa vidéo 4K (jusqu'à 4096 x 2160 pixels à 24 i/s)
  • sa nacelle 3 axes
  • son autonomie (27 minutes)
  • il est à peine plus haut
  • une vitesse maximum de 65 km/h (contre 50 km/h)
  • une portée de 13 km
  • un retour vidéo en 1080p

Selon vos besoins, votre exigence de qualité et votre budget, il ne sera pas difficile de choisir entre ces deux drones.

DJI Spark versus Parrot Bebop 2

Le Parrot Bebop est probablement plus proche du Spark. Son lancement remonte à novembre 2015 : est-il encore dans la course ?

DJI Spark vs Bebop 2 Parrot
Le Bebop 2 vaut-il toujours le coût ?

Les avantages du DJI Spark vs Parrot Bebop 2 :

  • plus léger : 300G contre 500g
  • plus compact
  • une nacelle deux axes au lieu d'une stabilisation numérique
  • un plus grand nombre de modes vidéos intelligents
DJI SPark : un drone compact
Le DJI Spark est plus compact que le Bebop 2

Les avantages du Bebop 2 vs DJI Spark :

  • 25 minutes d'autonomie
  • une vitesse maximum de 50 km/h, même si vous utilisez votre smartphone comme télécommande
  • le mode Follow Me (équivalent de l'ActiveTrack) fonctionne aussi jusqu'à 50 km/h (contre 21,6 km/h pour le Spark)
  • le kit FPV (radiocommande et lunettes) est plus abordable (699€) et est régulièrement en promotion

Un dernier élément à prendre en compte : Parrot concentre ses efforts de développement sur les drones “jouet” et les drones professionnels (agricoles et génie civile par exemple). Il faut donc s'attendre à ce que le fossé se creuse entre les deux drones : avec ses futures mises à jour le DJI Spark deviendra encore meilleur sur la partie logicielle, alors le Bebop 2 devrait rester tel qu'il est aujourd'hui.

Smartphone et DJI Spark

DJI Spark : la future icône des drones grand public ?

Dès son annonce, le DJI Spark a fait sensation. Avec toutes ses technologies, il rend le drone plus accessible. Il y a fort à parier que le DJI Spark va se hisser parmi le top des ventes mondiales dans sa catégorie.

DJI Spark : le mini drone qui répond à tous vos gestes
4.5 (89.63%) 27 votes

PARTAGER

VTT, course à pied, trail, cyclisme, roller, … Une journée sans sport n’est pas une journée complète.
Par dessus tout ça, il y a ma passion pour la technologie. Les deux combinés, cela donne TechMoov.fr

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here